Lux - Compagnie Yma

Du 5 au 14 mai, l'Espace d'Albret accueille la compagnie Yma en résidence de création pour le spectacle Lux, un solo dansé. Une présentation de leur de travail aura lieu le mercredi 12 mai à 15h00 à huis clos professionnel.


Note d'intention
Avec Lux, la compagnie Yma apprivoise l’élément lumière en tant que source, rayonnement. Exploiter les dimensions structurelle et symbolique de la lumière pour développer une danse comme un lien entre le visible et l’invisible.

 


Qu’est-ce que la lumière ? Quelles perceptions sensorielles, visuelles, tactiles, vibratoires, ce phénomène physique provoque-t-il sur l’être humain ?

 


L’artiste, sur scène, se nourrit de cette lumière pour sculpter sa présence. Il ressent sa chaleur sur les parties de son corps qu’il veut exposer, il puise son impulsion dans l’intensité d’un éclairage, il sait comment s’orienter et s’offrir au public grâce à la direction du faisceau. Le spectateur est alors irradié à son tour de toute l’énergie dont est chargé l’artiste. La recherche chorégraphique de Lux est inspirée de toutes ces synergies.

 


La lumière, ce lien indispensable

au cycle de la vie organique.

 


Dispositif scénique
Une moitié de pièce, ouverte vers le public, un angle de mur, une toile vierge prête à réfléchir les rayons et les aplats de couleurs. Un décor qui appartient à l’univers du studio photo, où se fabrique des images, des univers réels ou imaginaires, conscrit dans un minimum d’espace pour mieux focaliser l’intensité.
L’interprète y évolue à la recherche de repères, vulnérable. La puissance de la lumière brutale, et radicale, brule. Elle est écrasante, aveuglante. Tel un récepteur, l’interprète réagit aux multiples messages lumineux
émis par la structure. Parce que le corps a cette capacité à s’adapter à chaque milieu, la recherche chorégraphique va s’appuyer sur les signaux captés par ses sens. La lumière, costume incontournable de l’artiste sur scène, est un élément qui le nimbe de poésie mais aussi une mécanique, avide de puissance électrique.

Quelques mots sur la compagnie Yma
Chloé Hernandez et Orin Camus avancent ensemble depuis leurs études au Conservatoire de Toulouse puis au Centre National de Danse Contemporaine d'Angers. En 2012, ils créent la compagnie Yma à Mézin en Lot-et-Garonne, avec l’envie de compléter une offre culturelle de proximité et d’animer un lieu où la création serait le point central. Actuellement, Yma dispose d’un répertoire de huit pièces chorégraphiques dans lesquelles Chloé et Orin œuvrent  communément, puisant dans l’énergie du hip hop et le minimalisme de la danse contemporaine dont se teinte leur écriture. Le travail du corps joue avec les rythmes naturels des émotions,
sonde l’expressivité du geste, les interprètes explorent les mouvements propres à leur personnalité, se mettent
en relation à l’autre, à l’espace et aux autres arts. Quelque soit l’impulsion première, la musique, la lumière
et la vidéo font partie intégrante du processus de recherche.

 

Suivez l'actualité de la Compagnie Yma

http://www.compagnie-yma.com/

https://www.facebook.com/compagnie.yma



Distribution
Conception - chorégraphie : Chloé Hernandez | Interprétation - chorégraphie : Juliette Bolzer |Création vidéo - chorégraphie : Orin Camus | Création lumière - régie générale : Sylvie Debare | Création musicale : Fred Malle